IMG_2716

Pinus thunbergii ou laisser le temps au temps…

Il y a maintenant environ 10 ans, à la suite d’une visite chez bonsaï ardéchois, je suis reparti avec mon premier pin noir du japon ou pinus thunbergii. C’était un matériel issu de plein champs que l’on peut trouver dans la région de Takamatsu bien connu pour ce genre de  production.

On pouvait qualifier cet arbre de pré-bonsaï à l’époque et qui s’apparentait à ce type d’arbre mais conditionné en pot de culture avec plus de branches afin de pouvoir faire une sélection de la future structure et démarrer un projet sur le long terme.

champ de pinus thunbegii

 

 

Premiers travaux :

En 2005 avec Hotsumi TERAKAWA lors d’un stage au bonsaï Ardèchoix puis respectivement  en 2006 avec Bruno Heller et moi même.

 

2006 mise en forme avec bruno heller

 

 

On peut d’ores et déjà distinguer la future forme, l’arbre s’oriente vers un style plutôt féminin assez rare pour un pin noir.

 

Détail de la torsion et du point de fissure de la première branche.

pliage de branche

A la suite de cette première mise en forme, je continue le travail chaque années en reprenant les mises en forme à raison d’une fois par saison en hiver afin d’affiner la silhouette et de ligaturer les nouvelles ramifications.

 

Le tambaho, la technique pour densifier le pin noir :

Avec les techniques de tailles et un bon engraissement, l’arbre émet de nouveaux bourgeons en arrière ce qui me permet de le compacter et de densifier le feuillage.

Je n’ai pas utilisé de technique de greffe sur celui ci car je possédais le nombre suffisant de branches principale pour établir la structure primaire.

Les pins de thumberg ont une capacité de deux pousses par an à la suite de la taille des chandelles de l’année appelé  technique du « TAMBAHO » ce qui permet plusieurs choses:

1 Réduction de la taille des aiguilles

2 Fort bourgeonnement arrière possible aussi avec le désaiguillage en fin d’automne

3 Augmentation de la ramification

 

Un petit croquis histoire de me faire comprendre du moins, je l’espère…

Attention quand on pratique le tambaho il faut commencer par tailler les chandelles les plus faibles puis 15 jours après les plus fortes.

tambaho

 

 

 Evolution du thunbergii au fil des ans :

L’aspect de l’arbre en 2008 suite aux tailles effectuées, la structure se met en place progressivement.

 

pin thunbergii alexandre escudero

 

L’arbre en 2010 à la suite d’une remise en forme avec Danny Use avec qui nous avons encore abaissé la structure de l’arbre au niveau de la première et deuxième branches.

Depuis le commencement du projet, je le cultive en plein soleil et dans un substrat drainant composer de 70% kiryu et 30% akadama.

Les arrosages sont copieux mais espacés de façon adaptées et l’engraissement est fort surtout à l’automne afin que l’arbre puisse prendre un maximum de force pour la repousse du printemps.

P1030237

 

 

Printemps 2014 le temps est venu de trouver une poterie pour mon arbre et j’ai choisis de demander à Greg Céramics de me faire cette réalisation.

La structure est en place et la densification de bonne qualité, la taille des aiguilles s’avère être raisonnable pour un thumberg.

Je considère que ce pin démarre enfin sa vie de bonsaï et va acquérir au fils des années le fameux Wabi Sabi qui sera apporté par les techniques du mochikomi liés à la culture, l’exposition de l’arbre ainsi que les méthodes de pincements.

 

pinus thunbergii en 2014