tak30-takahama-phlox-subulata-0

Les Kusamono de Fabrice DECROIX

Passionné depuis de nombreuses années, Fabrice Decroix « Les Jardins Du Bonsaï » Professionnel installé à Calvisson propose notamment la réalisation et vente de kusamono.

Nous allons nous attarder à ce sujet avec quelques détails sur les créations de Fabrice que j’apprécie particulièrement de part leur esthétique et de l’harmonie qu’il en ressort.

Lors d’une visite chez lui, il me confit que lorsqu’il créé ses kusamono il laisse parler sont ressenti et sélectionne soigneusement les plantes en fonction de leurs floraisons/fructification et la coloration de leurs feuillage mais aussi les poteries auxquelles il associera les plantes.

Une fois la plante sélectionnée il cherchera à trouver la meilleure harmonie et contraste entre celle ci et sa poterie.

 

La culture des kusamono :

1.Emplacement: il faudra privilégier des emplacements mi-ombre et si possible poser les plantes sur des plateaux remplis de graviers ou de pouzzolane contenant de l’eau.

Conseil de Fabrice « Il faut connaître l’origine de la plante et ses exigences, les plantes d’ombre, de mi ombre ou de soleil afin qu’elle s’épanouisse au mieux. Bien sur durant les grosses chaleurs, soit on peut arroser plusieurs fois par jour, soit on place les plantes aimant le soleil à la mi ombre. »

En effet il faut bien veiller à ce que les kusamono ne prennent pas un « coup de chaud » car les volumes de poteries sont très réduit.

2.Taille et entretient: il faut absolument tailler les kusamono afin de les rendre plus compacts et dans certains cas favoriser la floraison et bien évidemment nettoyer le feuillage mort etc…

Ce qui est intérressant dans la culture des kusamono c’est que l’on peut pratiquer le mochikomi sur ce type de plante de par les tailles et la culuture de celle ci.

Plus les plantes colonisent le pot au fur des mois et années, plus la plante réduit son feuillage.

3.Substrat: il faudra utiliser un substrat à la foi rétenteur et drainant.

1 Pouzzolane

2 Pumice

3 akadama

4 Terreau tamisé

Toutes ses associations sont possibles en proportion de 60% de rétention et 40% de drainant.

Fabrice me dit qu’il utilise le plus souvent comme pour ses bonsaï un substrat drainant car aucun risque de pourriture des racines ou du collet de la plante si il y a un excès d’arrosage. Par contre un oubli peut-être fatale. La première année il utilise un engrais sous forme de  granule qui en ce décomposant ferra office de rétenteur. Les Kusamono une fois le pot colonisé se rempote en réduisant la motte et en remettant du substrat neuf. Un apport d’engrais est obligatoire pour de nombreuse plante, à faible dose mais régulier afin de maintenir la plante en bonne santé.

Photos de kusamono réalisés par Fabrice DECROIX :

Maintenant place aux photos des réalisations de Fabrice.

 

kusamono de hosta et saxifrage stolonifera dans une poterie de Takahama.

Hosta et saxifrage stolonifera,poterie Takahama’s.

 

 

kusamono de phlox subulata dans un pot signé takahama

Phlox Subulata,poterie Takahama’s.

 

 

Hosta invincible,ophiopogon et saxifrage stolonifera, poterie Erin.

Hosta invincible,ophiopogon et saxifrage stolonifera, poterie Erin.

 

 

Equisetum hyemale.

Equisetum hyemale.

 

 

Juncus effusus "spiralis".

Juncus effusus « spiralis ».

 

 

Saxifrages/ophiopogon et poterie Takahama's.

Saxifrages/ophiopogon et poterie Takahama’s.

 

 

Heucherax brizoides, poterie Takahama's.

Heucherax brizoides, poterie Takahama’s.

 

Vous pourrez retrouver certains de ses kusamono en vente ici

bannière les jardins du bonsaï