IMG_3204

Construction d’un TOKONOMA

Bonjour, pour changer des articles sur le travail des bonsaïs je vous propose de découvrir étapes par étapes la construction d’un Tokonoma que j’ai choisi d’installer chez moi.

Le tokonoma, rappel :

Petit résumé, le Tokonoma est aussi appelé Alcôve de présentation au plancher surélevé et recouvert par un tatamis.Il est apparu au japon à la fin de l’ère Muromachi vers le 16eme siècle, le SHOGUN y prenait place lorsqu’un visiteur venait lui rendre visite.

C’est bien plus tard qu’il apparait dans les maisons de thé puis les habitations comptemporaines, les musées et les hôtels. On y expose des objets de valeur allant de la céramique au suiséki, caligraphie, kimono et les bonsaïs.

La création de ma propre alcôve :

Pour la réalisation de mon Tokonoma j’ai choisi d’avoir des dimensions plus importantes que la normale de 180cm de long par 90cm de profondeur et d’une hauteur de 180cm.

En effet pour les arbres de grandes tailles avec des envergures importantes  j’ai choisi de faire les dimensions suivantes:

  • longueur: 2500mm
  • hauteur:2280mm
  • profondeur: 1100mm

La première étape démarre par la fabrication de la base qui sera un meuble de rangement pour les tablettes.

Je suis aidé dans cette réalisation par un ami ébéniste John Péroche qui réalise notamment la fabrication sur mesure de tablettes à bonsaïs.

ébéniste John Péroche, tokonoma et tablettes à bonsaï

Le meuble en cours de fabrication qui servira au rangement des tablettes.

meuble caisson bas du tokonoma

L’étape suivante était la fabrication des poutres qui permettront la fixation des cloisons à l’aide d’une gorge creusée à la défonceuse dans le bois.

Concernant la fabrication des poutres j’ai choisi de faire un système interchangeable car dans l’art du KAZARI en tokonoma il y a plusieurs  types de présentation défini par trois termes japonais (shin/gyo/so).

Codification des poutres du tokonoma ou Tokobashira

  1. SHIN ou l’aspect masculin/droit/strict/rectiligne, la poutre sera donc carrée.
  2. GYO ou l’aspect féminin/rond/fin/élégant, la poutre sera donc ronde.
  3. SO ou l’aspect informel/naturel/épuré, la poutre sera donc un tronc d’arbre très légèrement sinueux et de préférence écorcé et patiné.

Pour la poutre du SO j’ai choisi d’utiliser un bois de bouleau avec une écorce légèrement marquée mais aussi très élégante, pour cela il m’a fallut aller en foret en quête du SO…

La pose des poutres SHIN.

assemblage des poutres du tokonoma

Une fois la réalisation des poutres effectuée il faut passer au débit des cloisons et de la mise en peinture de celles ci et du meubles bas.

Pour ce faire j’ai choisi une teinte moka dans le même style que le coloris des tokonomas de Senseï Kobayashi, qui je trouve fait ressortir un contraste très intéressant entre la végétation et la couleur de fond ainsi que les arbres à écorce claire tel que les hètres, les charmes, etc.

Le Tokonoma en cours de montage avec l’aide de Patrick venu pour l’occasion.

mise en place du fond et des parois

Amélioration du tokonoma :

Une fois le montage fini, je décide finalement de créé une niche supplémentaire avec une fenêtre dirigée vers le sud comme il se doit de le faire. Les matériaux utilisés sont identiques à celui du tokonoma déja existant.

Je redécoupe la cloison afin de recevoire la nouvelle niche avec la fenêtre cette partie sera aussi éclairée et pourra servir de lieu de présentation des herbes tel que les Kusamonos / Kokédamas.

ajout d'une fenêtre sur le côté du tokonoma

La fenêtre en cours de fabrication composée pour le remplacement du papier de riz par un pléxi glass blanc diffusant qui aura les mêmes capacités de diffusion de la lumière.

photo

Le résultat une foi le Tokonoma complètement fini avec la nouvelle niche et sa fenêtre. Maintenant il ne reste plus cas profiter de cette espace afin de faire les présentations des arbres.

création d'un tokonoma sur mesure