slide-ecole-bonsai

Ca bouge au sein de l’école bonsaï dô!

Il y a maintenant quasiment 3 ans je décidais de me lancer dans la mise en place d’une « école » de formation à l’art de la pratique du bonsaï et de tout ce qui l’entoure, en effet à force de demande multiple je me lançais dans l’aventure sans vraiment m’attendre à tout ce qu’il en découlerait…

Plus de deux années passées maintenant, un groupe solide c’est constitué, composé de 8 élèves venant pour certains de loin…au fil de ces années d’apprentissage les élèves se sont investis fortement dans cette aventure en lançant des projets sérieux de travaux sur divers arbres comme les yamadori, plant brut ou même des bonsaïs japonais issus d’importation.

je les encourage régulièrement à démarrer de nouveaux projets, à passer du temps tous ensemble et à m’aider sur le travail de mes arbres afin qu’ils puissent assimiler l’ensemble des techniques et travaux nécessaires à la création et l’évolution d’un bonsaï, comme je l’ai toujours dit le bonsaï ne se résume pas à une simple mise en forme, il faut accompagner l’arbre pendant de nombreuses années avant de pouvoir ressentir et voir le fameux mochikomi tant prisé!

Dans le cadre de l’école de formation, en 2016 j’ai invité 3 de mes élèves à exposer pour l’événement de Maulévrier, avec la participation de Frédéric (composition de shohin), Guillaume (présentation d’un kifu de palmatum) et Pierre (présentation d’un pin blanc japonais).

Nous avons lors de nos réunions anticipés et finalisés les travaux nécessaire, tous ensemble, pour que les arbres soit prêt le jour J.

Quelques photos des préparatifs toujours dans la bonne humeur.

 

 

 

                Les compositions à Maulévrier et l’ambiance chaleureuse de la team!

Présentation de Pierre.

 

Santen kazari de Guillaume.B Junierus itoigawa et Chojubai (taille shohin)

 

Santen kazari de Fred. Juniperus itoigawa et Callicarpa japonica.

 

Présentation de Guillaume.G

 

La fine équipe!

Le succès fut au rendez-vous ainsi que la surprise de voir mes élèves et collègues primés pour leur travail assidu, remplis de sensibilité, en effet Pierre reçoit le prix « vénérable » pour son pin blanc japonais, en travaux depuis plusieurs années, mon fidèle acolyte Guillaume.B lui à été primé pour sa composition de shohin recevant la mention « harmonie » … bravo à vous deux! Comme je dis toujours on juge un bon bonsaika à ses arbres! et non pas à ce qu’il peut dire…

Je pense que c’est dans ce genre d’aventure que l’on affine beaucoup plus sa pratique du bonsaï, partager du temps ensemble, dormir, manger, respirer l’essence même du bonsaï sans se préoccuper de tout ce qui nous entourent…juste apprécier les instants partagés!

 

                                         Quelques uns de nos travaux, avant et après.

Pinus thumbergi ishisuki avant travaux

 

Après mise en forme et ajout d’un arbre secondaire et plantes d’accompagnements

 

 

Yamadori de pin sylvestre après préparation des gros pliages.

 

Après les premiers gros pliages, la mise en forme sera affinée lors d’une deuxième étape.

 

 

Epicéa yamadori avant mise en forme.

 

Après mise en forme et simulation de l’implantation future.

 

 

                                                       Une nouvelle session pour 2018!

En effet c’est avec plaisir que « l’école de formation bonsai-dô » ouvre une nouvelle « section » pour le printemps 2018, 3 places reste à pouvoir pour cette nouvelle aventure de 3 ans.

N’hésitez pas à consulter notre page facebook où vous pourrez voir des évolutions de nos travaux mais également le site « bonsai shohin japan » où vous trouverez des dates de stages à thèmes.

A très bientôt sur le blog!