IMG_5172

Bonsaï-dô Juniperus var.Sabina 2.

Dans la continuité du travail réalisé sur ce genévrier, je poursuis la suite du premier article déjà paru l’année dernière sur la création d’un genévrier « sabina » issu de prélèvement.

http://bonsai-kazari.fr/bonsai-do-juniperus-var-sabina/

Il ne manquait plus qu’une poterie adaptée à celui ci,  mon choix s’orienta vers un pot assez atypique et peu souvent utilisé en France alors que nos amis japonais l’utilisent souvent pour les genévriers.

Il s’agit de la forme dite « MOKKO » caractérisée par son galbe et le renflement des faces avant, il est aussi reconnaissable par la particularité de la forme de ses pieds sobres et rectilignes qui dans le cas présent rehausserons l’arbre afin de souligner le coté aérien de la forme.

Dans le cas présent la poterie est de YAMAAKI de Tokoname bien connue au japon pour la qualité de leur production.

10494557_1550897341854184_5059686738207815471_n

Quelques informations précieuses sur ce potier à voir sur ce lien Yamaaki et Koshousen

Avant de pouvoir passer l’arbre dans cette poterie nous avions dû travailler sur le racinaire car à l’origine l’arbre était issu de marcotage comme bon nombre de sabine.

Lors du premier passage en pot de culture je me suis retrouvé avec un long morceau de tronc de plus de 25cm, en l’état actuel je n’aurais jamais pu passer dans une poterie de taille correcte en accord avec l’arbre, mais bonne nouvelle il y avait une racine  en amont de cette longueur et le reste du racinaire au bout du tronc.

Il me fallait faire en sorte de favoriser le racinaire proche du départ du tronc, pour cela j’ai atrophié le reste du racinaire lors du rempotage en pot de culture avec une taille sévère, vers le racinaire proche du tronc, un mélange de substrat et de sphaigne tamisée fut appliqué avec l’ajout de produit type hormones de racines.

Par la suite les arrosages sont suivi et traité de deux manières différentes, c’est à dire abondant sur la partie à faire croitre et plus restrictif sur la partie à atrophiée.

L’ajout de glucose à l’eau d’arrosage fut aussi très efficace sur la partie racinaire à faire grossir à raison de 7gr/litre d’eau.

Au bout de 3 saisons le racinaire en question avait triplé de volume et l’unique racine devenue celle qui alimentait principalement l’arbre.

En vert la partie atrophiée et en rouge la zone forte du racinaire qui s’était développée, on voit bien la dite racine gonflée.

IMG_4848

 

Une fois le constat établi sur le racinaire, je passe à la coupe du tronc la section de coupe est d’environ 4/5 cm de diamètre.

IMG_4849

 

Le moignon coupé qui permet de réduire de plus de 12cm la longueur du tronc et de permettre le passage en pot.

IMG_4851

Vient le moment du rempotage et de la fixation de l’arbre dans la poterie, dans le cas présent cette opération s’avère assez fastidieuse car le racinaire n’est pas assez important pour soutenir l’arbre dans la poterie, c’est pour cela que je fabrique une cale en bois qui sera posée au fond du pot, le tronc viendra reposer dessus et le tout fixé par les fils d’attache et l’ajout d’encrage par vis.

 

COMPOSITION DU SUBSTRAT UTILISER

Dans le cas présent j’ai utilisé le mélange suivant:  Akadama 70% – Pomice 30%.

 

Le Résultat une fois le rempotage effectuer.

IMG_4860

 

Rétrospective sur l’évolution de ce genévrier début du travail en 2008.

web1-600x577

 

Et au printemps 2015.

junip-calli